Kinésiologie, quésaco ?

La kinésiologie est une approche douce de la gestion du stress.

Sa finalité est de redonner à l'être l'équilibre dont il a besoin.

Par la dissolution des blocages émotionnels et mentaux grâce à un dialogue corporel adapté à la situation, la kinésiologie utilise les ressources de l'être pour en liberer le potentiel.

La Kinésiologie intervient sur trois plans :

structurel, émotionnel et biochimique.

En effet, si l'un des trois plans présente un défaut, c'est le corps dans son enssemble qui est déséquilibré. Son but sera alors de rééquilibrer le défaut afin de retrouver l'harmonie nécéssaire à l'acomplissement de l'être.

L'outil principal de la kinésiologie est l'indicateur musculaire mis en évidence par George Goodheart dans les années 60.

 

Sous la forme d'un test musculaire léger et indolore, le corps est interrogé dans le but de mettre au jour les besoins dont il manque en vue de réaliser quelques objectifs que ce soient.

 

Son fonctionnement consiste à identifier le tonus musculaire d'un muscle sain de la personne en relation avec des situations stressantes ou positives pouvant êtres vécues par la personne.

 

Un exemple simple serait de l'examen ou de l'entrée en compétition. Les jambes du participant tremblent, le stress l'envahit. Le tonus musculaire est alors faible. La kinésiologie apporte alors les outils nécessaires pour faire basculer de manière positive cette situation incommodante afin de retrouver un tonus musculaire fort.

Qui donc peut bien avoir besoin d'une telle approche ?

 

La réponse est aussi courte qu'elle comprend un champ large de personnes. La kinésiologie est accessible à tous, petits ou grands.

En effet, chacun peut être amené à vouloir ou devoir optimiser leurs potentiels qu'ils soient physique, émotionnel ou relationnel.

 

Bien sûr, la kinésiologie ne remplace en aucun cas un traitement médical, elle en est complémentaire.